Accueil Groupe Caisse des Dépôts

Chamboulive : inauguration d’un Ehpad aux services innovants en secteur rural

L’Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Chamboulive en Corrèze a été inauguré le 2 février suite aux travaux de rénovation. Le coût de ces travaux s’est élevé à 1,8 M€, dont la commune a financé 1,15 M€ via un emprunt sur fonds d’épargne auprès de la Caisse des Dépôts.

 

Médico-social et solidarité
13Février2018

Inauguration de l’Ehpad de Chamboulive
L’inauguration s’est déroulée en présence de François Hollande, ancien président de la République, Bertrand Gaume, préfet de la Corrèze, Daniel Chasseing, sénateur de la Corrèze, Noël Martinie, maire de Chamboulive, Bernard Combes, maire de Tulle et vice-président de l’agglomération de Tulle, Isabelle Cantonnet-Paloque, directrice de l’Ehpad et Pierre Colombet, chargé de développement territorial de la Caisse des Dépôts.

 

Cet établissement a été construit à la place de l’ancienne gare de la ligne Poc-Corrèze, ouverte en 1904, fermée en 1969 au trafic voyageur et l’année suivante aux marchandises. En 1977, dans les locaux de l’ancienne gare, naissait une maison de retraite de 8 chambres. Depuis, plusieurs opérations ont été réalisées jusqu’à un établissement accueillant 26 pensionnaires aujourd’hui. La durée des travaux s’est étalée sur 27 mois en 3 phases : l’extension, la mise aux normes de l’existant et la réfection complète des cuisines.

 

Ehpad de Chamboulive
Une des spécificités de la structure située au cœur de la commune est d’être multi-générationnelle : la proximité de l’école a permis de mettre en place au sein de l’Ehpad une cuisine accueillant la cantine scolaire, les ouvriers de l’Esat de Chamboulive, les enfants du centre de loisirs et les résidents. Environ 170 repas par jour y sont réalisés et servis, et il  n’est pas rare qu’un enfant retrouve un de ses grands-parents à l’heure du déjeuner.

 

L’équipe de l’Ehpad est composée de vingt personnes, soit 16 ETP.

 

Le coût total des travaux s’est élevé à 1,8 M€. La commune a contracté un emprunt de 1,15 M€ auprès de la Caisse des Dépôts. Le département de Corrèze a financé à hauteur de 260 000 €, l’Etat à hauteur de 300 000 € de FCTVA ainsi qu’une participation de 200 000 € via l’Agence régionale de santé pour le fonctionnement.

 

Haut de page