Accueil Groupe Caisse des Dépôts

Entreprendre, créer, réinventer, oser, innover au Salon des entrepreneurs 2017

Le groupe Caisse des Dépôts était partenaire officiel, aux côtés de la Région Ile-de-France, de la Mairie de Paris, de l’Agence France entrepreneur et de Chambre de commerce et d’industrie de Paris, de la 24ème édition du Salon des entrepreneurs qui s’est tenue à Paris les 1er et 2 février. Retour sur le rôle du groupe Caisse des Dépôts au service des entrepreneurs sur tout le territoire.

Entreprise
07Février2017

Auprès des entreprises, tous les jours, dans les régions

Salon des entrepreneurs 2017
Le 1er  février, la conférence plénière d’ouverture du Salon avait pour thème A vos marques, prêts, créez ! Mohed Altrad, président du groupe Altrad et de l’Agence France entrepreneur (AFE) a rappelé les missions l’AFE, lancée en octobre 2015, et dont la Caisse des Dépôts est l’un des fondateurs* : déployer une stratégie nationale de soutien à l'entrepreneuriat pour favoriser la création d'activités et d'emplois sur tous les territoires, en particulier les territoires fragiles, promouvoir l'entrepreneuriat et l'esprit d'entreprendre, informer et orienter les entrepreneurs et les porteurs d'un projet entrepreneurial. Il a souligné le rôle de la Caisse des Dépôts « qui s’investit, tous les jours, dans les régions ».

 

PR Lemas au Salon des entrepreneurs 2017
Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des Dépôts, a souligné que « le développement économique sort des territoires ». Le groupe Caisse des Dépôts y intervient à différents niveaux auprès des entrepreneurs : via Bpifrance (24,4 Md€ injectés dans l’économie en faveur des entreprises en 2016), en organisant l’accompagnement de la création d’entreprise via la Fabrique à entreprendre ou encore en investissant, notamment via le fonds NovEss.

 

Dominique Caignart, directeur réseau Ile-de-France de Bpifrance, estime « qu’il ne faut arrêter aucun projet », ils sont tous étudiés. A l’occasion du Salon, Bpifrance et l’AFE ont signé le 1er février une convention de partenariat pour développer et renforcer leurs actions de coopération sur des sujets d’intérêt commun et en faveur de la politique nationale de soutien à l’entrepreneuriat (lire le communiqué de presse).

 

Changer le monde

Entreprendre autrement pour changer le monde, c’est possible !, tel était le 2 février le thème de la conférence dédiée aux entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS).

G Lacroix Salon des entrepreneurs 2017
Géraldine Lacroix, directrice du département économie et cohésion sociale à la Caisse des Dépôts, a rappelé que les valeurs de l’ESS - intérêt général, utilité sociale, ancrage territorial, développement durable - se trouvent dans l’ADN même de la Caisse des Dépôts, qui « soutient la biodiversité entrepreneuriale ». Les premiers contrats à impact social (CIS) en France ont été signés le 24 novembre 2016. La Caisse des Dépôts a investi 390 000 € (sur 1,3 M€) dans le CIS porté par l’Adie  qui vise à accompagner le retour à l’emploi de personnes habitant des zones rurales isolées.

Géraldine Lacroix a rappelé que, sous la marque La Fabrique à Entreprendre, la Caisse des Dépôts fédère les réseaux et les dispositifs d’appui à la création d’entreprise. Ce Salon a été l’occasion de lancer le site internet de La Fabrique.

 

L’engagement social et solidaire des jeunes

G Gauthey au Salon des entrepreneurs 2017
La conférence plénière de clôture du 2 février s’intitulait Jeunes entrepreneurs, créez votre entreprise ! Gabrielle Gauthey, directrice des investissements et du développement local de la Caisse des Dépôts, a fait observer qu’en 5 ans le paysage entrepreneurial avait radicalement changé : 40 % des jeunes veulent aujourd’hui créer leur entreprise. La Caisse des Dépôts accompagne ce mouvement via la Fabrique à entreprendre, qui permet de tester leur idée puis de les accompagner dans la création de leur entreprise. Elle indique que 46 % des entreprises créées par des jeunes « matchent » avec au moins un des piliers de l’ESS : utilité sociale, modèle économique et gouvernance démocratique. Elle souligne que plus de la moitié des prix Pepite, dont l’objectif est de susciter l’esprit d’entreprendre chez les jeunes de l’enseignement supérieur en récompensant les meilleurs projets innovants issus des Pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (Pepite) récompensent des entreprises relevant de l’ESS. L’engagement des jeunes est une tendance de fond.

 

Voir le reportage :

Visiter le site du Salon des entrepreneurs

 

* Aux côtés de l'Etat, l'Association des Régions de France (ARF), le Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables (CSOEC), CCI France et l'Assemblée permanente des Chambres des métiers et de l'artisanat (APCMA).

 

 

Haut de page