Accueil Groupe Caisse des Dépôts

Foire Aux Questions - Archives et patrimoine

Les archives de la Caisse des Dépôts sont ouvertes à tout public, particuliers ou universitaires, désireux d’effectuer des recherches personnelles, généalogiques ou à caractère scientifique.

Non. Le site internet de la Caisse des Dépôts ne délivre que des informations pratiques. A réception de votre demande de consultation (postale ou électronique), un rendez-vous vous sera fixé afin que vous puissiez consulter en salle de lecture les instruments de recherche.

  • Les instruments de recherche
  • Sur demande, les usuels (revues internes, ouvrages historiques sur la Caisse des Dépôts et ses filiales, collections et dossiers documentaires), les procès-verbaux de la Commission de surveillance, les annuaires du personnel.

Les cotes doivent être commandées entre 3 et 5 jours à l’avance, par lot de 5 à 10 références, soit par mail soit auprès des archivistes. Elles sont mises à votre disposition en fonction de la capacité de stockage de la salle de lecture et de l’avancée de vos recherches.

A chacune de vos visites un badge d’entrée vous sera délivré en contrepartie de votre pièce d’identité. L’inscription à la salle de lecture du Service des archives est gratuite.

En salle de lecture, vous êtes autorisé à avoir un ordinateur portable, un crayon à papier, un appareil photo et un téléphone portable en mode silencieux. Vos effets personnels (sacs, cartables, serviettes, sacoches d’ordinateur portable, manteaux et vestes) seront obligatoirement déposés dans le vestiaire. Boissons et nourriture sont interdites.

Non. La salle de lecture est fermée entre 12h30 et 14h, ce qui vous permet de vous restaurer à l’extérieur des locaux.

Oui, en ce qui concerne les documents libres de droit et ceux librement communicables. Pour un usage privé (recherche personnelle ou universitaire), les documents autorisés sont photocopiés par un archiviste dans la limite de 10 unités par jour, ou photographiés par l’utilisateur. Pour tout autre usage, commercial ou non, le Service des archives subordonne son accord à la souscription de la licence adaptée.

Dans tous les cas il vous est demandé de préciser les références de chaque document réutilisé, sous la forme suivante : « auteur [le cas échéant], titre [le cas échéant], Archives Caisse des Dépôts, cote ».

Haut de page