<none>

Fermez les yeux….. Vous êtes en 2050 !

Environnement

Nous sommes à Paris le 4 juillet 2050, vous habitez dans l’éco-ville intelligente de la région Ile de France. Un chant mélodieux d’oiseaux vous réveille, votre nouveau robot a déjà préparé votre boisson énergétique.

Malgré une forte hausse des températures, il fait 40 degrés en moyenne depuis plus d’un mois, vous ne souffrez pas de la chaleur : votre habitat labellisé BiodiverCity a été conçu pour vous dispenser une fraicheur naturelle en toutes circonstances.  Les toits et les murs végétaux de votre bâtiment recréent une ventilation naturelle par évapotranspiration, produisant une atmosphère réduisant l’effet « ilots de chaleur » de 1 à 2 °C, jusqu’à 7°C pour un pic caniculaire.  La vue de la nature environnante et le chant de nombreuses espèces d’oiseaux favorisées par l’implantation de haies et de buissons d’espèces natives font baisser votre niveau de stress et vous procure une expérience sensorielle qui accroit votre bien-être. Si un orage s’annonce dans la matinée, vous n’aurez pas à le redouter, les associations de végétaux présents sur votre toit pouvant absorber par infiltration des sols jusqu’à 50 %, les pics de ruissellement.  Afin d’être autonome en matière de production alimentaire, des jardins partagés ont été aménagés au pied de votre résidence, vous pouvez aller chercher directement vos fraises naturelles pour votre petit déjeuner à moins que vous ne décidiez de rejoindre vos voisins pour un brunch intergénérationnel préparé par un groupe de personnes retraitées dans la grande salle de co-eating.  Vous devez maintenant vous rendre à votre espace de co-working. Quel sera votre itinéraire ce matin ? Vous utilisez votre nouvelle application digitale calculant votre parcours bien-être. Votre état corporel est bon, vos lunettes connectées vous proposent un parcours à vélo, ou un trajet à pied le long d’une trame verte et bleue, véritable chemin naturel végétal et fluvial. L’asphalte du début de siècle n’existe plus : vous marchez sur des chemins poreux pouvant absorber les eaux de pluie.

Votre journée d’activité éco-professionnelle terminée, vous choisissez d’utiliser la navette fluviale solaire pour observer les nouvelles espèces de poissons qui peuplent la Seine. Vous êtes de retour chez vous en moins de 15 minutes, vous allez pouvoir choisir un moment de détente sportif, culturel ou social :  un plongeon dans la Seine baignable depuis une quinzaine d’années, une récolte de miel dans les ruchers, un peu de jardinage pour partager des moments de convivialité avec vos voisins, ou encore la production de connaissance en participant au module de sciences participatives mis en place par les scientifiques qui étudient l’impact de l’érosion de la biodiversité sur la santé humaine.  L’air, l’eau et le sol des villes ne sont plus pollués grâce à une agriculture renouvelée et une nature en ville reconstituée. Les nouvelles maladies liées aux changements climatiques telle que la maladie de Lyme, ont été limitées  à leur niveau du début du 20e siècle,  grâce au maintien de la biodiversité santé et le bon état des écosystèmes. Les espèces exotiques envahissantes comme le moustique tigre, vecteur de nombreuses maladies, sont également contenues par un maintien des milieux naturels équilibrés et résilients.

Il est temps maintenant d’ouvrir les yeux, vous êtes en novembre 2016, cependant, ce rêve peut devenir réalité. Les villes intelligentes ancrées dans leur environnement naturel, favorisant les démarches participatives, le lien social entre les habitants, le bien-être, la qualité de vie, la préservation de la santé et la lutte contre les incivilités peuvent devenir la réalité de demain car nous avons les solutions en main. En revanche, ce rêve ne pourra se réaliser sans préserver ce qui nous constitue au plus profond de nous-même, notre appartenance à la biodiversité au même titre que les autres espèces. Les villes intelligentes auront-elles cette ultime intelligence de ne pas l’oublier ?

Emmanuelle Gonzalez-Resp communication & partenariat CDC Biodiversité ()

Illustration : Fiamma Luzzati

Pour plus d’information :

Expérimentation « toitures végétalisées » sur les toits du bâtiment « le Millénaire » à Aubervilliers (CDC Biodiversité et Icade).

Expérimentation « Recréer du lien social  au sein d’une résidence sociale grâce à la biodiversité » à Choisy le Roi (94) (CDC Biodiversité et Efidis).

Haut de page