<none>

Innover, axe essentiel pour réussir la ville intelligente

Perspectives

La ville demeure le lieu de concentration des activités humaines, de mise en contact de l’offre et de la demande, de la diffusion des connaissances, de la culture et du vivre ensemble. Elle est, plus que jamais, au cœur des grandes questions de société. Mais, s’il suffisait jusqu’à ces dernières années de créer des infrastructures pour engendrer le développement, le contexte a aujourd’hui profondément changé. Confrontée aux grands défis que sont les transitions territoriale, énergétique, démographique, et numérique, l’urbanisation croissante, la raréfaction des ressources, la multiplicité des parties prenantes, la Ville est amenée à se réinventer.

Le renouveau de l’approche partenariale (économique bien sûr, mais aussi avec les usagers, les citoyens, la puissance publique), l’apparition de nouveaux modèles économiques davantage collaboratifs, circulaires ou serviciels, l’innovation dans les montages opérationnels, financiers, comme dans l’invention de solutions durables, sont autant de manière pour la ville de s’adapter aux nouveaux usages et exigences de la société moderne. Ainsi, la ville intelligente, qui cherche à mieux saisir et intégrer les mutations/challenges de son environnement pour devenir plus inclusive, attractive, résiliente, proposer des projets transverses et durables, doit désormais ériger l’innovation en maître-mot de son développement.

 

Et si la digitalisation de la société est une des causes des bouleversements urbains actuels (transformation du jeu des acteurs de la fabrique urbaine, circulation des données, redéfinition des usages et des modes de production des projets etc.) elle constitue, simultanément, une solution de taille à ces évolutions et au besoin d’innovation qui caractérise la ville d’aujourd’hui. Mises au service de l’intelligence collective, les technologies numériques permettent en effet de répondre efficacement et de manière innovante aux enjeux urbains majeurs. Sous condition de contrôle, elles permettent de faire circuler plus librement les informations et les données, de connecter les citoyens, élus et institutions entre eux, de décentraliser les décisions, d’améliorer la gestion de la vie urbaine, sociale, et elles représentent en ce sens un formidable levier d’action pour la Ville intelligente que nous construisons.

 

A l’avant-garde de l’aménagement et du développement des territoires depuis 60 ans, la SCET et son réseau de 300 entreprises publiques locales (EPL) et bailleurs sociaux s’adaptent bien sûr à ce nouveau contexte. La communauté d’expériences et d’expertises que nous sommes devenus se renouvelle, tout en restant fidèle à son ADN : le modèle de l’économie mixte, animé par un état d’esprit, l’intérêt général, qui garantit plus que jamais aux porteurs de projets publics efficacité et souplesse d’exécution. Adossée à la Caisse des Dépôts, notre stratégie cherche justement à accompagner les territoires dans le développement et l’innovation, autour de sujets comme celui qui nous intéresse aujourd’hui, la « smart city ». Pour accompagner au mieux les collectivités dans la structuration de ces problématiques et l’aide à la décision dans le choix ou « non choix » de solutions à mettre en œuvre, la SCET mobilise conjointement ses compétences de conseil et, grâce à son partenaire Spallian, une dimension de collecte, de traitement et d’analyse de données, justifiée par les caractéristiques de la ville « intelligente ».

Notre organisation elle-même évolue significativement, pour répondre aux attentes de notre environnement qui invite à ne plus faire seul mais à agir en réseau. Le lancement de RéseauScet le 20 septembre, premier Réseau Social Inter Entreprise de l’économie locale, destiné à nos adhérents et à nos partenaires, qui permettra la mise en relation, le partage d’expériences, de savoirs à travers des moyens plus collaboratifs, reflète bien la volonté de nous inscrire dans les transitions qui s’opèrent. 

Cette immersion dans le monde digitalisé modifie, d’ailleurs, l’approche que la SCET a de son Réseau et la conduit à devenir animatrice d’une communauté d’expertise au service de l’intelligence territoriale.

Stéphane Keïta - Président-directeur général de la Scet

 
Haut de page