<none>

La Smart City, une opportunité pour les petites et moyennes collectivités

Développement économique

Derrière le concept de « Smart City » ou « Ville intelligente » se cache un foisonnement d’innovations dont les métropoles n’ont pas le monopole. Ces approches ou solutions innovantes sont aussi des opportunités pour adresser les enjeux des petites et moyennes collectivités. Mais leur généralisation nécessitera l’engagement d’une démarche coordonnée, associant territoires, acteurs institutionnels et entreprises.

Des solutions innovantes adaptées aux petites et moyennes collectivités, il en existe !

Soyons clair, le concept générique de « Smart City » parle peu aux élus et services des petites et moyennes collectivités, qui y voient souvent une idée aux contours flous, éloignée de leurs préoccupations quotidiennes, et hors de portée de leurs moyens humains et financiers. Pourtant, derrière le concept, nombreuses sont les innovations qui permettraient, dans ces territoires, d’enrichir l’offre de services aux usagers, d’optimiser les services urbains et faire ainsi des économies, ou encore de contribuer à la redynamisation des centres villes. Engager les citoyens, simplifier l’accès aux services aux publics, signaler les anomalies constatées dans l’environnement urbain, proposer de nouvelles solutions de mobilité, partager les équipements publics comme des espaces de coworking, maîtriser la consommation énergétique des bâtiments, promouvoir la consommation locale, valoriser le patrimoine culturel, partager les données… pour tout cela, il existe des initiatives innovantes, abordables et pertinentes pour les petites et moyennes collectivités !

Mais pour ces territoires, il est difficile de naviguer dans cet océan d’innovations, de les connaître et de différencier leur apport, leur coût ou les modalités de leur mise en œuvre. Inversement, pour les acteurs qui proposent ces solutions, qu’il s’agisse de grands groupes ou de start-ups, il est difficile d’échanger avec toutes les communes concernées.

 

Accélérer la diffusion de ces innovations nécessite une démarche d’intérêt général

Alors que le Gouvernement prépare un plan pour les villes moyennes et annonce la création d’une agence nationale de la cohésion des territoires, engager une ou des démarches coordonnées pour diffuser les solutions intelligentes dans ces territoires semble aussi nécessaire. Une telle démarche d’intérêt général, associant territoires, acteurs institutionnels et entreprises, bénéficiera tout autant aux petites et moyennes collectivités et à leurs habitants qu’au développement des entreprises qui proposent ces solutions.

Il s’agit d’abord de soutenir la montée en compétences des territoires : expliquer simplement ce qu’est la Smart City pour les petites et moyennes collectivités, partager les retours d’expérience des territoires pionniers, aider à l’élaboration de stratégies de territoires et accompagner le déploiement de ces solutions et les changements d’organisations qu’elles impliquent parfois. Il s’agit aussi de référencer et faire connaître les solutions pertinentes du marché, ainsi que de faciliter leur acquisition. Charge ensuite à chaque territoire de composer le bouquet de services innovants qu’il souhaite proposer à ses usagers, au regard de ses enjeux et de ses priorités politiques.

L’émergence de territoires intelligents passera aussi par la mutualisation des initiatives et des investissements parfois nécessaires non seulement à l’échelle intercommunale mais aussi parfois à des échelles plus larges, départementales ou régionales par exemple.

Une telle approche, dédiée aux petites et moyennes collectivités, oblige à faire émerger des offres « industrialisées », modulaires, adaptées au plus grand nombre, avec des tarifs abordables. Gageons qu’il y aura là un accélérateur de l’intelligence des villes, quelles que soient leurs tailles.

Guillaume-Alexandre Collin, Cap Gemini

Découvrez les offres Territoires intelligents du groupe Caisse des Dépôts

 

Haut de page