Le Lab Architecture de la transformation

 

Faire émerger des solutions concrètes et innovantes pour transformer le logement social ? C’est le pari pris par le Lab cdc et l’Union sociale pour l’habitat.

 

Logo LabCDC USH
L’Union Sociale pour l’Habitat et la Caisse des Dépôts lancent une nouvelle édition du Lab Architecture, en partenariat avec le Ministère de la Culture et le PUCA, l’Agence Française du Développement, l’ADEME, le CSTB, la Fédération des EPL, la Fédération ESH, la Fédération des OPH, et la SMABTP.

 

Ce nouvel appel à projets se concentre sur l’impact territorial du logement social et intermédiaire, dans un contexte de transition énergétique, environnementale et numérique.

L’objectif est d’expérimenter et d’intégrer des innovations dans la conception ou la réhabilitation de logements, à partir de projets concrets. Ces projets devront donner une réponse architecturale aux enjeux :

  • D’amélioration de la qualité de vie des habitants du parc social et son appropriation par les usagers,
  • D’accélération de l’innovation en faveur de la performance énergétique et environnementale du bâti, en promouvant notamment l’économie circulaire, les circuits courts et la diminution des gaz à effet de serre.

Cinq projets, seront incubés, dans le Labcdc, pour une durée de 8 mois maximum.

Vous êtes un bailleur, une entreprise ou autre et vous êtes intéressés ?  Rendez-vous le 27 septembre, au Congrès de l’USH,  pour le lancement de l’appel à projets !

  • Présentation du Labarchitecture sur le stand de la Caisse des Dépôts (Hall 8, Allée K, stand n°K17) entre 11h15 et 11h45.
  • Lancement de l’appel à projets à 16h au Pavillon de l’Innovation

 

Une démarche d’expérimentation-action

La démarche, dans une philosophie d’expérimentation/action, vise à faire émerger, à partir de projets concrets de bailleurs, de nouvelles réponses architecturales, techniques et organisationnelles, sur les thématiques suivantes :

  • La production locale et le stockage d’énergie ;
  • La réutilisation des matériaux de construction, l’utilisation et l’expérimentation de matériaux bio-sourcés, et la structuration de filières de construction locales ;
  • L’agriculture urbaine et la biodiversité ;
  • La mise à disposition temporaire d’espaces non exploités (ex : zones à risques, foncier pour infrastructures gelé, etc.) ;
  • Le développement du numérique dans l’aménagement, la construction, l’exploitation, et pour le développement de nouveaux services aux usagers.

 

Une méthode innovante et participative

Les bailleurs sociaux, pilotes des projets, devront constituer à leur côté une équipe pluridisciplinaire de maîtrise d’œuvre comprenant des cabinets d’architectes et, le cas échéant, des bureaux d’études, voire des groupements d’opérateurs économiques intégrant des entreprises, des industriels ou des start-up. En fédérant ces compétences, l’objectif est de créer un cadre propice à l’expérimentation sur des sites et bâtiments existants ou neufs.

A l’issue d’une première phase de candidature, 10 à 15 projets seront présélectionnés en décembre 2017. Les bailleurs présélectionnés et leurs équipes seront invités à participer à un atelier d’innovation ouverte permettant la confrontation avec des étudiants d’école d’architecture, de design, de paysagisme, d’ingénierie, des chercheurs, des sociologues, des usagers, créant ainsi un contexte favorable à l’émergence d’idées nouvelles.

5 projets seront sélectionnés, fin mars 2018, par un jury pluridisciplinaire. Ces projets entreront alors en phase d’incubation et bénéficieront d’un cadre d’expérimentation dédié et éprouvé. A l’issue de la démarche, chaque porteur de projet devra présenter, outre des innovations architecturales, les modalités de leur généralisation techniques, méthodologiques et économiques.

Ces éléments seront regroupés dans une boîte à outils qui sera mise à disposition de l’ensemble des bailleurs sociaux.

 

Des moyens dédiés à l’expérimentation

Les équipes lauréates bénéficieront d’un appui méthodologique du Lab cdc, de l’expertise et du soutien des partenaires, ainsi  que d’un soutien financier dédié à l’expérimentation. L’ensemble des partenaires accompagnera également les lauréats dans l’identification, l’analyse et le dialogue autour des enjeux règlementaires qui pourront être soulevés lors des expérimentations.

 

Pour en savoir plus : nous vous invitons à rejoindre le groupe Linkedin et la page Facebook dédiés à l’actualité de ce projet.

 

 

Haut de page