<none>

L’imagination au pouvoir pour une ville plus intelligente

Perspectives

Par Nicolas Dufourcq

La COP 21 qui s’est tenue à Paris en 2015 a plébiscitée les thèmes de la smart city et de la qualité de vie en ville. Les réseaux urbains intelligents sont la prochaine grande révolution qui touchera les domaines de l’énergie, de la gestion de l’eau, des déchets, de la mobilité et de l’économie collaborative. Dans tous ces métiers la France dispose d’un savoir faire séculaire mais aussi d’une myriade de startups inventives et ambitieuses.

Ce sont ces créateurs et ces développeurs que Bpifrance veut accompagner à travers son action, des hommes et des femmes qui partent à l’assaut de géants, ici, mais aussi au bout du monde. Ces problématiques ne connaissent en effet pas de frontières, de Pékin à New Delhi noyés dans la pollution atmosphérique, de – Sao Paolo à Los Angeles bloqués par les bouchons … L’énergie créatrice des entreprises conjuguée à la volonté des élus d’offrir le cadre de vie que réclame les citoyens ouvre ainsi de multiples pistes, souvent discrètes mais aux applications bien réelles comme le montre les exemples suivants.

 

La technologie offre aujourd’hui de multiples services innovants dans les transports, comme le propose la société Vulog, créée en 2006 par deux ingénieurs de l’Inria. Spécialiste de l’auto-partage collaboratif pour collectivités locales et flottes d’entreprises, l’entreprise a implanté son concept de libre service intégral à Nice avec Transdev,  mais aussi à Vancouver au Canada, où l’opérateur local gère plus de 1000 véhicules. Accompagné par le Fonds Écotechnologies, Vulog est aujourd’hui leader européen dans son domaine. Autre secteur, la construction : Techniwood, spécialiste de la construction en bois, a mis au point une gamme de produits permettant notamment de surélever des immeubles à moindre frais. Ce projet, investi par Bpifrance, est, là encore, en cohérence avec les ambitions de performance énergétique et d’économie bas carbone du secteur du bâtiment et avec nos objectifs de financement de la smart city. Par ailleurs, le nouveau fonds Ville de demain, géré par la banque et doté de 50 M€, a réalisé son premier investissement dans la startup Stootie, pionnière de l’économie collaborative. Et l’ambition à l’international de ses consœurs est bien réelle : sept PME et ETI industrielles très innovantes sélectionnées par HSBC et Bpifrance viennent ainsi de prendre part à la première mission smart cities organisée avec le soutien des équipes de Business France à Hong Kong.

 

Autant d’exemples qui soulignent la mission de Bpifrance dans ce nouveau secteur : aider ces entreprises à prendre des parts de marché avant que les géants du numérique  ne s’y intéressent de trop près. Notre porte est ouverte : il y a trois ans nous financions 1500 startups par an, en 2015 c’est le double. Nous mettons à leur disposition notre connaissance de l’écosystème du financement alliée à celle de l’innovation afin de déceler les tendances et les modèles qui vont prospérer. Imagination, énergie créative, ouverture mondiale et transversalité au service d’une vie meilleure pour tous sont les valeurs que portent ces entrepreneurs, véritables ambassadeurs de notre vision de la ville de demain.

Nicolas Dufourcq - Directeur général de Bpifrance

 
Haut de page