1ers lauréats de l’appel à projets pour l’insertion des réfugiés par l’emploi

Muriel Pénicaud, ministre du travail, et Jean-Marie Marx, haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi, ont dévoilé le 28 janvier les premiers 18 lauréats de l’appel à projets pour l’intégration professionnelle des réfugiés lancé en octobre 2018 et géré par la Banque des Territoires pour le compte du ministère du travail.

Enseignement et formation
06Février2019

En formation
Après instruction des dossiers par la Banque des Territoires en lien avec la délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), ce sont 18 premiers lauréats qui ont donc été sélectionnés, répartis dans toute la France. Le montant du Plan d’investissement dans les compétences (PIC) engagé dans le cadre de cette première vague s'élève à environ 17 M€ sur une enveloppe totale de 35 M€ prévue.

Ils forment en majorité des consortiums avec d’autres structures locales engagées pour la réalisation de leur projet. Ils prévoient par exemple le déploiement de dispositifs d’accompagnement spécifiques, la création de plateformes permettant le recrutement ou l’accès à la formation, citons à titre d’exemple :

  • l’association Passerelles pour son projet de Plateforme départementale de services en faveur de l’Intégration des réfugiés ;
  • INSUP pour le projet RéAGIR (Réseau d’Accompagnement Global et Individualisé des Réfugiés) ;
  • Entraide Pierre Valdo pour le projet AGIR (Accompagnement Global pour l’Insertion Professionnelle des Réfugiés) ;
  • DEFIS Emplois du Pays de Brest pour le projet Accompagnement socio-professionnel.

Ces 18 projets couvrent une grande partie du territoire et seront suivis dans leurs déploiements par le réseau régional de la Banque des Territoires.

 

Découvrir les 18 projets retenus

 

Retour sur l’appel à projets pour favoriser l’insertion professionnelle des réfugiés : doté d’une enveloppe globale d’un montant de 35 M€, il s’inscrit dans le cadre du Plan d’investissement dans les compétences (PIC) du Grand Plan d’investissement. Il est séquencé en 2 voire 3 vagues de sélection. Son objectif est de soutenir l’engagement ou la démultiplication d’expériences de terrain visant à favoriser l’insertion professionnelle des réfugiés. Lire l’article sur le lancement de l’appel à projets.
Haut de page