Clermont-Ferrand : plus d’1 M€ au service d’un territoire renouvelé et durable

La Caisse des Dépôts a mis en place le 21 janvier à Clermont-Ferrand deux partenariats structurants pour accompagner le développement économique du territoire clermontois autour des valeurs de solidarité territoriale, de cohésion sociale et de responsabilité environnementale : un protocole d’accord avec Clermont communauté à hauteur de 300 000 € et une convention intracting avec l’Université Blaise Pascal à hauteur de 845 000 €.

Ecologie et énergie
25janvier2016

Vue générale de l’Université Blaise Pascal
Le protocole d’accord avec Clermont communauté

Cette signature marque l’ambition de la Caisse des Dépôts d’être un acteur majeur de la transition territoriale. Elle a réuni ses filiales Egis, Bpifrance, SNI (Scic Habitat Auvergne-Bourbonnais) et Scet qui sont associées à l’opération dans une volonté du Groupe de mobiliser l’ensemble de ses savoir-faire au service des projets de territoire.

La Caisse des Dépôts mettra à la disposition de Clermont communauté une expertise et un savoir-faire technique et financera, sur une enveloppe de 300 000 € de crédits d’ingénierie (répartis sur 3 ans), les études et actions de préfiguration du projet de territoire. Elle confortera par ailleurs son rôle de prêteur et d’investisseur au service notamment du financement du logement social, des infrastructures numériques, environnementales et de transport.

La convention intracting avec l’Université Blaise Pascal

L’intracting est une offre récente qui prévoit le financement, par un fonds dédié, d’actions d’efficacité énergétique légères dans le but de réduire, pour le propriétaire, les coûts de fonctionnement de ses bâtiments. Les économies générées par la baisse des consommations énergétiques permettent d’amortir les dépenses d’investissement initiales ou peuvent être réinjectées dans de nouvelles opérations, selon le principe d’une chaîne vertueuse. 99 actions de performance énergétique présentant un temps de retour actualisé sur investissement inférieur à 10 ans ont été identifiées pour le site des Cézeaux de l’université et devraient rapidement être déployées. Les gains économiques et énergétiques attendus sont respectivement estimés à 1,169 M€ sur 10 ans et 1,9GWh par an, soit une réduction annuelle de 4,8 % des consommations énergétiques actuelles du site et de1 703 m3 d’eau.

La convention prévoit un montant d’investissement de 1,69 M€, auquel la Caisse des Dépôts contribuera à hauteur de 845 000 €.

 

Haut de page