Climat : le groupe Caisse des Dépôts accroît ses financements verts

A l’occasion du Climate Finance Day, le groupe Caisse des Dépôts rappelle son engagement au service de l’Accord de Paris pour limiter le réchauffement mondial à 1,5°C. Le montant de ses financements en faveur de la transition écologique et énergétique, annoncé en 2018 à 16 Md€, est revu à la hausse : d’ici 2020, la Banque des Territoires et Bpifrance mobiliseront 18 Md€. Ce montant est porté à 20 Md€ en intégrant les placements financiers verts.

Ecologie et énergie
29novembre2019

Ecoquartier de Brétigny
Les portefeuilles de placements financiers ainsi que les financements et investissements dans les projets d’intérêt général territoriaux du Groupe seront alignés sur un objectif de neutralité carbone à horizon 2050.
Pour des territoires bas-carbone : 20 Md€ d’ici 2020

La contribution de la Caisse des Dépôts à la politique de développement durable passe de 16 à 20 Md€ sur la période 2018-2020.

Olivier Sichel, , directeur général adjoint de la Caisse des Dépôts

Pour atteindre ses objectifs climatiques, le Groupe privilégie une transition bas carbone juste. Via ses financements et investissements, il souhaite :

  • limiter l’étalement urbain en renforçant l’attractivité des cœurs de ville ;
  • développer une mobilité durable et accessible ;
  • réduire la précarité énergétique ;
  • accompagner les territoires en transition en veillant à la qualité de leurs emplois.

Après avoir apporté 11 Md€ de financements au service de la transition écologique (TEE) et énergétique entre 2018-2019, le groupe Caisse des Dépôts, via la Banque des Territoires et Bpifrance, réhausse sa cible de financements 2018-2020 de 16 Md€ à 18 Md€. En intégrant les placements financiers verts via le métier Gestion d’actifs de l’Etablissement public, l’objectif est de 20 Md€ d’ici 2020.

Des portefeuilles 100 % décarbonés d’ici 2050

Concernant la décarbonation de ses portefeuilles de placements financiers, le Groupe (la Caisse des Dépôts et ses filiales Bpifrance et CNP Assurances), qui a dépassé ses objectifs1 en 2018, développera, pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, des méthodologies performantes et innovantes en s’appuyant notamment sur l’Alliance UN convened Net Zero Asset Owner Alliance. Lire le communiqué de presse

 

A cette fin, le Groupe a décidé de lancer un travail de recherche approfondie en matière de méthodologie pour des portefeuilles compatibles 1,5°. La Caisse des Dépôts a d’ores et déjà lancé une initiative de place pour développer 3 fonds comportant une méthodologie d’alignement sur l’Accord de Paris. Lire l’article sur les fonds Ambition Climat

 

Par ailleurs, la Caisse des Dépôts, CNP Assurances et Bpifrance poursuivront le dialogue actionnarial qu’elles mènent de manière soutenue et en continu avec les entreprises dans lesquelles elles détiennent des participations, à qui il sera demandé de s’inscrire dans des trajectoires scientifiques de décarbonation de leurs activités.

 

Le Groupe a rappelé son engagement à ne plus investir dans des entreprises dont l’exposition de l’activité au charbon dépasse 10 % du chiffre d’affaires. Il encourage désormais toutes les sociétés dont il est actionnaire à viser une production électrique à base de charbon proche de 0 avant 2030 au sein des Etats-membres de l’OCDE, et avant 2050 dans le reste du monde. D’ici 2021, aucun nouvel investissement ne sera fait dans les sociétés qui développent de nouvelles centrales à charbon.

 

Lire le communiqué de presse

 

 

CNP Assurances a annoncé le 18 novembre de nouveaux objectifs en faveur de la TEE : doubler ses encours en investissements verts, en passant de 10,4 M€ fin 2018 à 20 Md€ d’ici 2023, et accélérer sa politique de sortie du charbon. Accéder au communiqué de presse
La Caisse des Dépôts a signé le 7 novembre Charte Paris Action Climat. Lire l’article

 

En savoir plus sur le Climate finance day

 

(1) L’objectif pour la période 2014-2020, - 20% d’émissions de gaz à effet de serre, a été atteint en 2018 : l’empreinte carbone des portefeuilles actions au niveau du Groupe a diminué de 45 % et celle des portefeuilles obligataires de 55 % pour la Caisse des Dépôts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page