[Disparition] Robert Lion, grand architecte de la modernisation de la Caisse des Dépôts

Ancien directeur général de la Caisse des Dépôts de 1982 à 1992, Robert Lion est décédé à Paris, ce vendredi 13 septembre. Nous lui rendons hommage à travers les principales avancées effectuées sous sa mandature.

16septembre2019

Robert Lion en 1989
Né en 1934 à Paris, fils de résistant, Robert Lion est diplômé de l’ENA. Sa carrière de haut fonctionnaire débute en 1961 à l’inspection générale des finances, chargé du logement au ministère de l’équipement.

Entre 1974 et 1981, il dirige l’Union nationale des HLM. Artisan de l’arrivée de la gauche au pouvoir, il devient directeur de cabinet du premier ministre socialiste Pierre Mauroy.

Robert Lion est ensuite nommé directeur général de la Caisse des Dépôts de 1982 à 1992. Pendant cette décennie, il a marqué cet établissement de son empreinte en en faisant un groupe moderne, avec des métiers différenciés (du financement du logement social à des programmes d’investissement sur des marchés concurrentiels).

Une vision de long terme

Robert Lion était porteur d’une véritable vision pour le Groupe : « La Caisse des dépôts est utile. Mais cela ne suffit pas. Notre ambition est de consolider et d'étendre cette utilité dans l'avenir et dans l'espace : être durablement reconnue comme un serviteur efficace, parfois irremplaçable, de la société française. […] Ainsi, la Caisse des dépôts et son groupe demeureront légitimes : plus que l'ancienneté, plus que le statut, l'utilité est la seule légitimité qui vaille », rappelle Robert Lion, en 1994.

 

Dernier directeur général nommé à vie, il a fait procéder à une réforme de la gouvernance en mettant en place un comex de six membres, dont pour la première fois, une femme : Hélène Ploix, nommée directrice adjointe en charge des activités bancaires et financières.

Des transformations structurantes

Pendant son mandat, il engage une transformation en profondeur du Groupe, avec la création de « filiales techniques », avec des liens en capital clairs et dont les différentes composantes ont toutes une « logique d'entreprise ». Cela s’accompagne de l’identification de quatre métiers principaux : gestion pour compte de tiers publics (Poste, Caisse d'Épargne, CNP) et financement du logement social pour ce qui est des métiers relevant de missions de service public ; financement du développement local, activités de marchés, de gestion et d'investissement pour ce qui est des métiers concurrentiels.

 

Robert Lion est également à l’origine de la création de la direction bancaire du Groupe et crée aussi une direction des plans et projets, responsable de la prospective. « J’ai le projet de créer une direction des fonds d’épargne, consacrant la séparation des gestions que nous pratiquons déjà, annonce Robert Lion dans son discours à l’occasion des 175 ans de la Caisse des Dépôts, le 2 septembre 1991. Il bouge, ce Groupe […] il s’efforce de conjuguer la modernité, la performance, la qualité dans le service rendu à ses clients – et la fidélité à ses principes fondateurs. »

Un homme ouvert sur notre société

Il fonde le mécénat de la Caisse des Dépôts en 1985. Amateur d’art moderne, il est à l’origine de la commande du Coup de pinceau de Liechtenstein, œuvre située sur le site d'Austerlitz 1. de la Caisse des Dépôts

Robert Lion insiste aussi sur la nécessaire visibilité pour l'institution : « Si vous êtes encore plus sur le devant de la scène, (..) si en même temps vous portez un beau discours, un bon discours, quelque chose qui contribue à entraîner la société, notre société, qui est beaucoup trop morose mais qui est pleine de formidables atouts dans la bonne direction, allez‐y ! Soyez un peu sous les feux de la rampe, portez les bons discours. »

La Caisse des Dépôts a le goût des lendemains, et donc la volonté de demeurer utile longtemps à l’intérêt général,

disait-il. Un engagement que nous partageons tous plus que jamais aujourd’hui.

Je connaissais Robert Lion depuis 30 ans, et je l’ai rencontré dès ma prise de fonction au sein de notre institution, ses conseils m’étaient précieux. Aujourd’hui, je suis fier de m’inscrire dans la continuité de son action.

Éric Lombard, directeur général de Caisse des Dépôts

 

Les obsèques de Robert Lion auront lieu jeudi 19 septembre, à Saint-Sulpice, à 14h.

 

Architecte des grands travaux de François Mitterrand - Peu après son arrivée à la tête de la Caisse des Dépôts, il intègre le « groupe des quatre », le cercle fermé des proches de François Mitterrand, chargé des grands travaux du septennat. Dès l’été 1982, il organise un concours international pour choisir le projet qui viendra couronner la perspective du Louvre à Saint-Germain. Son choix définitif s’arrêtera sur la Grande Arche du Danois Johan Otto Von Spreckelsen.
Haut de page