Egis : visite du chantier du futur téléphérique urbain de Brest

Egis organisait le 25 mars une visite du chantier du futur téléphérique urbain de Brest (une première en France) en présence d’une quinzaine de représentants des communautés d'agglomération d'Orléans, de Meaux, du Stif, du conseil général du Val-de-Marne et de journalistes.

Transports et infrastructures
13avril2016

Le futur téléphérique urbain de Brest
Le système de transport par câble de Brest, opérationnel à l’automne 2016, permettra de franchir la Penfeld et les hauts bâtiments de la base navale, tout en offrant un accès direct au quartier des Capucins en cours d'aménagement.

Grâce à un système de va-et-vient avec deux câbles porteurs et un câble tracteur, les cabines de 15 m2 transporteront 40 personnes à 60 personnes. Brest Métropole attend 675 000 passagers par an avec un débit de 1 200 personnes par heure et par direction. Le téléphérique fonctionnera 360 jours par an et 17h30 par jour. D'une durée de trois minutes (pour une distance de 420 mètres via un pylône de 72 mètres de haut), la traversée offrira une vue imprenable sur la ville et la rade de Brest.

Le groupement Sem-Tram, qui associe Brest Métropole Aménagement et Egis, assure depuis 2013 le mandat de maîtrise d'ouvrage du projet. Egis est chargé de la composante technique du mandat, du pilotage du planning d'opération et de la coordination technique avec les autres acteurs.

Le futur téléphérique urbain de Brest
Le système de transport par câble présente nombreux avantages : il ouvre le champ des possibilités en termes de franchissement d’obstacles (fleuve, viaduc autoroutier) à moindre coût. Il apporte une nouvelle dimension, non seulement au déplacement quotidien, mais également à l’espace urbain.

En décembre 2015, Egis a remporté un mandat de maîtrise d’ouvrage pour la création d’une liaison par câbles au-dessus de la Gare de Fleury les Aubrais, rejoignant la future place Danton à Orléans.

 

 

Haut de page