Home Caisse des Dépôts Group

Climate Financial Day: Caisse des Dépôts steps its low-carbon strategy up

Three days devoted to putting finance at the heart of the fight against global warming and its consequences. The UNEPFI Global Roundtable and the Climate Finance Day brought together in Paris from 26 to 28 November the major players in the sector mobilized to face this challenge for the planet. Caisse des Dépôts, a partner of the event since its creation, took the opportunity of the 4th edition to present an assessment of the actions already undertaken and its new commitments.

Energy and the environmentFinance
30November2018

La Caisse des Dépôts est pleinement engagée !

 

Dans un contexte d’actions encore timides aux enjeux et à l’urgence, la Caisse des Dépôts, par la voix de son directeur général, a choisi l’offensive :

Le monde financier est un levier puissant. La finance ne peut pas tout faire, mais son rôle et sa responsabilité dans l’allocation du capital seront cruciaux. Parmi les grands acteurs financiers, la Caisse des Dépôts a clairement un rôle important à jouer : nous sommes pleinement engagés dans cette bataille. 

Le Groupe veut ainsi contribuer à maintenir le leadership de la place financière de Paris et son caractère pionnier au service de la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

La Caisse des Dépôts est déterminée à accélérer et intensifier sa stratégie bas carbone avec la conviction qu’agir pour le climat c’est aussi lutter contre les inégalités sociales et territoriales :

Nous fournissons à la fois une assistance technique et des moyens financiers pour faire en sorte que nos régions, nos villes et nos entreprises contribuent à un développement qui doit être durable, tant sur le plan social que sur le plan climatique. 

 

 Nos 5 leviers d’actions :

1. Evaluation et gestion du risque climatique

Les travaux menés à l’échelle internationale notamment par les grandes banques centrales convergent sur la nécessité absolue d’intégrer les risques climatiques à la gestion des risques opérationnels, économiques et financiers.

La Caisse des Dépôts, qui a déjà commencé à l’intégrer dans sa politique globale de risque, poursuivra cette et intensifiera cette démarche.

 

2. Décarbonisation des portefeuilles

Nos objectifs initiaux en matière de décarbonation des portefeuilles de placements financiers ont été dépassés.

En effet, depuis 2014, l’empreinte carbone du portefeuille d’actions cotées de la Caisse des Dépôts a été réduit de 37 % et celle des obligations d’entreprises de 54 %. Concernant la gestion de ses portefeuilles d’immobilier de placement, la Caisse des Dépôts a défini une politique qui intègre les objectifs climatiques, laquelle doit lui permettre d’en abaisser de 38 % la consommation énergétique à échéance 2030. Elle a d’ores et déjà atteint près de la moitié de cette cible.

La Caisse des Dépôts poursuivra activement ses efforts de réduction sur l’ensemble de ses portefeuilles de placements financiers qui s’élèvent à 150Mds€.

 

3. Engagement actionnarial objectif alignement 2°C

La Caisse des Dépôts attend, en sa qualité d’actionnaire, de la transparence et de la résilience climatique. Cela passe par un dialogue actionnarial exigeant, véritable échange sur la stratégie de long terme des entreprises, en particulier dans les secteurs pour lesquels la transition est un enjeu majeur, tel que l’Oil & Gaz mais également pour ceux qui se révèlent très consommateurs d’énergies fossiles.

Les résultats de ces discussions alimentent les décisions de gestion et le pilotage carbone des portefeuilles.

La Caisse des Dépôts lancera à ce titre, une nouvelle enquête d’ampleur au 1er semestre 2019, auprès des entreprises qui sont les plus exposées aux risques, mais aussi aux opportunités climatiques. .

 

4. Financement de la transition écologique et énergétique

La Caisse des Dépôts s’était engagée à apporter 15Mds€ de financements à la transition énergétique et écologique entre 2014 et 2017. Objectif tenu, ce sont 18Mds€ qui ont été alloués en 4 ans.

La Caisse des Dépôts et Bpifrance visent désormais 16Mds€ de financements entre 2018 et 2020. « Pour mettre en perspective ce chiffre, 22% de nos financements en prêts auront un bénéfice climatique, un objectif comparable à celui que se donnent d’autres banques publiques. », indique Eric Lombard.

La Banque des Territoires, nouvelle direction créée en mai dernier, se mobilisera tout particulièrement pour accompagner les territoires dans leur transition, qui doit être juste et inclusive.

La Banque des Territoires proposera ainsi une large gamme de nouvelles offres dédiées pour ses clients soucieux de la préservation de la biodiversité, de la limitation de la hausse des températures et de l’adaptation au changement climatique.

 

5. Politique d'exclusion du charbon thermique

La Caisse des Dépôts est sur la voie du désengagement total en adoptant une politique d’exclusion plus drastique dès 2019.

L’institution n’investira plus - en direct ou via des fonds - dans les entreprises dont l’exposition de l’activité au charbon dépasse 10 % du chiffre d’affaires (jusqu’à aujourd’hui ce seuil était de 20 %). 

La mise en œuvre de cet engagement, dont l’information sera rendue systématiquement disponible dans le cadre de nos rapports, sera toujours certifiée par les commissaires aux comptes.

Pour avoir une chance d'atteindre l'objectif de 1,5 ° C, nous avons besoin d'ambitions plus élevées dans toutes les activités financières, d'une plus grande collaboration entre les investisseurs, les entreprises et les pouvoirs publics, et d'une plus grande transparence quant à la manière dont nous gérons ce défi.

a conclu Eric Lombard lors de son discours.

 

 

Haut de page