La gestion des retraites et la formation professionnelle

En tant que tiers de confiance, la Caisse des Dépôts exerce depuis 1816 le métier de gestionnaire sous mandat d’institutions sociales, parmi lesquelles des régimes de retraite publique. Aujourd’hui, la direction des retraites et de la solidarité de la Caisse des Dépôts étend sa gestion à 70 mandats dans le domaine de la protection sociale.

Les fonds gérés couvrent près de 7,6 millions d'actifs et plus de 3,8 millions de pensionnés, soit 1 retraité sur 5 en France. Gestionnaire de services à forte valeur ajoutée et de long terme, elle est le partenaire privilégié de 75 000 employeurs publics : État, collectivités territoriales et établissements hospitaliers. Par son action quotidienne, elle s’attache à conforter la confiance de ses mandants.

 

La Caisse des Dépôts met ses savoir-faire au service de tous types de régimes de retraite : intégrés (de base et complémentaire), complémentaires et supplémentaires. Elle maîtrise à la fois les techniques d’acquisition de droits par points et par annuités. Elle a l’expertise de l’ensemble des processus : gestion administrative (du recouvrement au paiement des droits), pilotage juridique, technique et financier des régimes et relation avec les bénéficiaires des fonds.

Un nouveau compte personnel de formation

La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » transforme le paysage de la formation professionnelle en France. La Caisse des Dépôts, jusque-là opérateur technique du compte personnel de formation (CPF) et du compte personnel d’activité (CPA), devient un acteur de premier plan de la formation professionnelle : premier financeur avec 1,5 à 2 milliards d’euros de droits CPF centralisés et opérateur institutionnel, la loi lui donnant la mission d’en promouvoir le développement.

D’ici au 1er janvier 2020, la Caisse des Dépôts sera en mesure de :

  • convertir en euros les droits à la formation, aujourd’hui comptabilisés en heures
  • rendre accessible toute l’offre de formation, via une application mobile
  • centraliser et gérer les fonds des entreprises et procéder aux paiements des formations
  • être le partenaire privilégié de l’agence « France compétences » qui contrôlera notamment la régulation des prix et la qualité des formations
  • accompagner l’évolution de la mission de conseil en évolution professionnelle (CEP).
Le compte personnel de formation (CPF) est opérationnel depuis janvier 2015 pour 24 millions de salariés et de demandeurs d’emploi.

 

 

En mars 2018, près de 6 millions de comptes avaient été activés et 1,4 million de formations validées.

Haut de page