Rapprochement avec La Poste : l’Autorité de la concurrence donne son feu vert

L’Autorité de la concurrence, via une décision rendue le 30 décembre, a autorisé d’une part, La Banque Postale à prendre le contrôle de CNP Assurances et d’autre part, la Caisse des Dépôts à détenir désormais le contrôle du Groupe La Poste.

Finance
31décembre2019

Feu vert
Cette autorisation s’inscrit dans le cadre de la création du grand pôle financier public au service des territoires, autour du Groupe La Poste et de la Caisse des Dépôts.

 

Compte tenu de la présence de la Caisse des Dépôts et du Groupe La Poste dans de nombreux secteurs économiques, l’analyse de l’Autorité a porté sur un grand nombre de marchés : banque, assurance, immobilier, traitement des documents et des données, accès à internet et santé.  L’Autorité s’est plus particulièrement interrogée sur les conséquences du regroupement, au sein d’un même groupe, des activités de banque et d’assurance. Elle a pu constater que les parts de marchés respectives des parties sur l’ensemble de ces secteurs restaient modérées, et que d’autres acteurs puissants* y étaient également actifs.

 

Lire le communiqué de presse

 

A terme :

  • La Poste sera détenue majoritairement par la Caisse des Dépôts (66 %) et à hauteur de 34 % par l’Etat ;
  • La Banque Postale deviendra actionnaire majoritaire (62,1 %) de CNP Assurances.

 

Le Groupe BPCE, Natixis et La Banque Postale ont annoncé le 19 décembre la création d’un acteur de premier plan de la gestion assurantielle. Natixis et La Banque Postale ont défini les grands principes et modalités du projet de rapprochement de certaines de leurs activités de gestion d’actifs en France. Les accords concernant CNP Assurances (extension des accords commerciaux et pacte d’actionnaires) ont été signés et confortent le modèle multi-partenarial de CNP Assurances. Lire le communiqué de presse

 

 

* Tels que Crédit Agricole, Crédit Mutuel, BNP Paribas et BPCE.

Haut de page