Transition écologique et énergétique : développer une économie verte

contexte

Défi majeur de ce début de 21e siècle, la Transition écologique et énergétique (TEE) représente un enjeu de compétitivité, d’indépendance énergétique et constitue une véritable opportunité d’innovation et de création de valeur. En s’appuyant sur ses savoir-faire, sa capacité à innover dans ses financements comme dans son rôle d’opérateur, le groupe Caisse des Dépôts développe des solutions opérationnelles au cœur des territoires pour accélérer sa mise en œuvre et contribuer à une société plus performante, plus sobre en consommation de ressources naturelles et d’énergie.

 

Économiser l’énergie et améliorer la performance énergétique des bâtiments

La performance énergétique du patrimoine immobilier existant sont au cœur des métiers de financeur, d’investisseur ou encore d’opérateur du groupe Caisse des Dépôts dont l’objectif est d’assurer le financement de la rénovation thermique de plus de 700 000 logements sociaux d’ici 2020. Pour les projets de réhabilitation des bâtiments publics, les nouveaux « bâtiments à énergie positive » et les projets de transports durables, la Caisse des Dépôts met à disposition des collectivités une enveloppe de 5 Md€ de prêts « croissance verte », intégrée au dispositif de 20 Md€ pour le secteur public local, et leur propose les solutions « clé en main » de sa filiale Exterimmo.

 

Diversifier le mix énergétique et soutenir les entreprises du secteur

Le groupe Caisse des Dépôts renforce, adapte et organise la complémentarité de ses financements pour accompagner le développement des énergies renouvelables (EnR). Il s’est fixé comme objectif d’être l’un des 10 premiers investisseurs français dans les EnR dans les prochaines années. Il s'engage dans une stratégie d’investissement concernant les réseaux de distribution et de stockage d’énergie, et met en place des dispositifs financiers innovants pour accompagner les acteurs émergents du secteur et structurer les filières innovantes. En tant qu’institution financière publique, la Caisse des Dépôts investit dans la transition énergétique sur ses fonds propres et via son activité de prêteur sur fonds d’épargne. Elle intervient directement soit dans des PME soit dans des entités liées aux collectivités locales par une entrée minoritaire au capital de sociétés de projet, avec une priorité pour la biomasse et la géothermie, comme le demandent les collectivités locales.

Équiper et aménager durablement les territoires

La transition écologique et énergétique nécessite de nouvelles approches, de nouvelles synergies dans les démarches d’aménagement et de gestion des systèmes énergétiques. Le groupe Caisse des Dépôts fédère ses compétences dans l’ingénierie et les services, noue des partenariats avec les acteurs publics et privés pour renforcer ses offres au service d’un aménagement durable des territoires. Ensemblier de l’ingénierie technique, juridique et financière, il assiste les acteurs locaux dans le montage et la gestion de leurs projets d’investissements pour leur permettre de retenir des solutions immédiatement utiles au développement économique de leur territoire et contribue aux objectifs nationaux en matière d’EnR. Le Groupe intervient également dans la conception, le financement et l’exploitation de leurs infrastructures et de leurs équipements.

 

Valoriser et protéger le patrimoine naturel

L’aménagement et le développement équilibrés d’un territoire supposent de protéger et de mettre en valeur les espaces naturels, la faune et la flore. Pionnier en matière de protection de l’environnement, le groupe Caisse des Dépôts apporte des réponses concrètes pour la préservation des milieux naturels et de la biodiversité. Il se mobilise en engageant une démarche résolument ambitieuse auprès des acteurs des territoires pour identifier les besoins et apporter des solutions nouvelles permettant de concilier développement, compétitivité et préservation des écosystèmes. En s’appuyant sur l’expertise de ses filiales, le Groupe participe au déploiement de principes de gestion durable dans les pratiques sylvicoles, au développement de la filière bois et à la création de métiers innovants pour protéger la biodiversité et les ressources naturelles.

 

Haut de page