Tulle aura bientôt son multiplexe cinéma !

Le président de la République s'est rendu à Tulle accompagné de Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des Dépôts le 7 février pour découvrir le chantier du futur multiplexe cinématographique de la ville.

Culture et mécénatDéveloppement du territoireNumérique
12Février2015

François Hollande a posé la première pierre de ce nouveau projet dans lequel la Caisse des Dépôts est partenaire et investisseur.

Le nouveau cinéma Véo Tulle ouvrira ses portes en décembre 2015 pour remplacer l’actuel cinéma de Tulle, Le Palace. Ce projet relocalise et modernise l’offre existante, par la construction d’un multiplexe de 5 salles et 708 fauteuils, sur la zone commerciale de Citea située en centre-ville et bénéficiant de 200 places de parking. Cette nouvelle offre de services culturels renforcera l’attractivité de la Ville.

Les collectivités locales soutiennent le projet, et plus particulièrement la ville de Tulle qui a sollicité en 2013 l’intervention de la Caisse des Dépôts, pour contribuer à la réalisation de l’opération dans les délais souhaités.

Le coût total de l’opération est de 4,4 M€ et financé à hauteur de :

  • 1,3 M€ en fonds propres (avec une participation de la Caisse des Dépôts à hauteur de 29,9 % soit 403 000 €),
  • 1,2 M€ de subventions des collectivités locales,
  • 925 000 € d’aides du centre national du cinéma (CNC),
  • 975 000 € d’emprunt bancaire.

La société Véo Tulle (SAS) a été créée fin septembre 2013 entre l’exploitant Sagec (50,1%), le promoteur Pitch Promotion (20 %) et la Caisse des Dépôts (29,9%) pour initier le développement du projet selon le montage suivant :

  • le terrain d’assiette, propriété de la Ville, est cédé via un bail à construction à VéoTulle ;
  • une co-promotion immobilière Véo Tulle et Pitch Promotion / Sagec,
  • un contrat de location gérance d’une durée de 5 ans entre Véo Tulle et la société d’exploitation Le Palace, suivi d’une promesse de bail commercial d’une durée de 9 ans afin de bénéficier des subventions CNC, indispensables à l’économie du projet.
Haut de page