Un prêt de 1,7 M€ pour reconstruire une usine de production d’eau potable

Jean-Claude Leblois, président du conseil départemental de la Haute-Vienne, a posé le 4 juin la 1ère pierre pour la reconstruction de l’usine de production de l’eau potable de Beissat, à Bellac, en présence de Marie-Françoise Pérol-Dumont, sénatrice de la Haute-Vienne, Catherine Beaubatie, députée de la Haute-Vienne, et de Nathalie Valeix, sous-préfet de Bellac et Rochechouart. Ce projet important du Haut Limousin a pu se concrétiser grâce à un prêt sur fonds d’épargne (PSPL) de la Caisse des Dépôts de 1,7 M€.

Services bancaires et consignations
17juin2015

L’usine d’eau potable de Beissat, construite dans les années 1970, n’arrive plus à produire de l’eau potable en quantité suffisante et conforme aux normes de sécurité sanitaire. Sa reconstruction, qui sera terminée au 1 er semestre 2016, permettra d’assurer l’approvisionnement en eau potable de qualité pour plus 20 000 habitants des communes situées dans le nord du département de la Haute-Vienne.

Le projet comprend la création d’une station de traitement d’eau potable avec la prise d’eau dans la rivière avoisinante (la Gartempe) et d’une unité de stockage d’eau traitée d’une capacité de 1 450 m 3. L’architecture de cette nouvelle usine, de type contemporain, s’intégrera dans le paysage et sera en harmonie un pont gothique classé monument historique en amont.

Sur un coût total de 6 M€, le projet a bénéficié des subventions de l’Etat (0,4 M€), du département (0,5 M€) et de l’Agence de l’eau (1,3 M€ de subvention et 2 M€ d’avance de trésorerie remboursable). Le solde est assuré par le prêt PSPL sur fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts (1,7 M€).

 

Haut de page