Soutenir 11 nouveaux projets d'infrastructures pour les carburants alternatifs

Caisse des Dépôts Energie et environnement

La Caisse des Dépôts s’engage à hauteur de 56 M€, en investissement et quasi-fonds propres1, en faveur de 11 projets d'infrastructures pour les carburants alternatifs aux côtés de la Commission européenne, qui apportera 52 M€ de subventions, dans le cadre de l’appel à projets CET-Transport-Alternative Fuels Infrastructure Facility (CET-T-AFIF), qui vise à décarboner le secteur des transports en Europe.

L’essor des carburants alternatifs durables2 est aujourd’hui un enjeu primordial pour le secteur des transports.

Les 11 projets retenus dans le cadre du dernier cycle de sélection de la 1re phase de l’appel à projet CET-T-AFIF lancé en 2021 :

  • 5 projets d’électrification des opérations au sol des aéroports de Bordeaux-Mérignac, Lyon Saint Exupéry, Bâle-Mulhouse, Marseille-Provence et Nantes-Atlantique ;
  • 2 projets concernant la conversion électrique des dépôts de bus de Perrache-Confluence à Lyon et de Saint-Pierre à Marseille ;
  • 4 projets visant le déploiement de 3 stations de ravitaillement en hydrogène renouvelable à Bussy-Saint-Georges, Montmarault et Brignoles et d’un électrolyseur, de 3 autres stations de ravitaillement en hydrogène à Reyrieux, Modane et Saint-Étienne, d’installations de production et de distribution d’hydrogène pour véhicules lourds sur la métropole de Metz, d’une autre station et d’un électrolyseur à Limoges.

 

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse :

L’Union européenne et la Caisse des Dépôts soutiennent 11 nouveaux projets de mise en place d'infrastructures pour les carburants alternatifs en France

(1) Dettes remboursables en dernier lieu : les quasi-fonds propres se comptabilisent comme des dettes mais s’analysent, en termes financiers, comme fonds propres.

(2) Les carburants alternatifs durables, visant à remplacer les carburants traditionnels à base de pétrole, comprennent notamment l'électricité, l'hydrogène et le biogaz.