08 octobre 2020

Auvergne-Rhône-Alpes : renforcer le tissu industriel avec Lactips

Banque des Territoires Bpifrance Entreprise

La première pierre de la future usine de Lactips, entreprise française spécialisée dans la production d’un plastique soluble qui ne laisse aucune trace dans l’environnement, été posée le 8 octobre. Ce projet, qui viendra renforcer le tissu industriel de la vallée du Gier (42) est soutenu par la Banque des Territoires et Bpifrance.

Les nouveaux locaux de Lactips sont acquis dans le cadre d’un projet immobilier d’un montant de 6 M€, via la création de la SCI TALIPS, constituée de la SEM du département de la Loire NOVIM (52 %), de la Banque des Territoires (38 %) et de Lactips (10 %).

La SCI a financé son besoin d'emprunt de 4,2 M€ auprès de Bpifrance à hauteur de 20 %, les 80 % restants ayant été financés par les banques commerciales locales.

Lactips a par ailleurs reçu des aides de Bpifrance pendant la conception de son procédé breveté innovant et lors de sa dernière levée de fonds par un apport de 11 M€ en mai 2020. Ces investissements, notamment dans l’outil de production, vont permettre d’accélérer la commercialisation de la technologie innovante de Lactips.

Cette revitalisation industrielle, retenue dans le cadre du programme national Territoires d'industrie, va nécessiter la mobilisation de près de 30 M€ sur plusieurs années.

Le nouveau site, situé à Saint-Paul-en-Jarez (42), ancien bassin houiller, va redonner vie à une ancienne usine agroalimentaire fermée en 2018, avec une extension de 4 200 m². Les travaux de rénovation et de construction répondront à des normes supérieures aux standards en vigueur, notamment en termes de consommation énergétique, matériaux et équipements utilisés. Les équipes de recherche et développement (R&D) bénéficieront d’un laboratoire et de nouveaux équipements, ainsi que d’une ligne dédiée aux développement et tests.

Dès sa livraison, prévue pour 2021, la nouvelle usine va pouvoir produire 3 000 tonnes par an de granulés (contre 1 500 actuellement) et vise d’atteindre, à terme, 10 000 tonnes par an. Lactips pourra installer progressivement jusqu’à 6 lignes de production et développer son offre à destination des marchés de l’emballage hydrosoluble durable, les plastiques à usage unique, et répondre aux normes spécifiques des emballages alimentaires.