26 mars 2021

La Caisse des Dépôts accélère la réduction de l’empreinte carbone de ses portefeuilles

Caisse des Dépôts Climat Investissement

D’ici à 2025, la Caisse des Dépôts réduira de 20 % supplémentaires l’empreinte carbone de ses portefeuilles de placements financiers, conformément aux engagements pris dans le cadre de la UN Convened Net-Zero Asset Owner Alliance qu’elle a contribué à créer en 2019.

La Caisse des Dépôts renforce dès aujourd’hui son action pour atteindre la neutralité carbone de ses portefeuilles de placements financiers, sans attendre 2050 ! Les investisseurs institutionnels disposent d’un formidable levier pour amener les entreprises à décarboner leurs modes de production. Pour faire en sorte que ce levier amène à des réductions d’émissions de CO2 dans l’économie réelle, la Caisse des Dépôts applique des critères de dialogue actionnarial exigeants et mobilise massivement ses financements. Nous appelons, aux côtés des investisseurs institutionnels mobilisés à l’échelle internationale, les Etats qui seront réunis à Glasgow en novembre pour la COP26 à s’engager en faveur de la neutralité carbone à horizon 2050 et relever leur ambition climatique pour 2030.
Eric Lombard, directeur général du Groupe Caisse des Dépôts

La Caisse des Dépôts se fixe dès maintenant de nouveaux objectifs de décarbonation de ses portefeuilles de placements financiers à horizon 2025 :

  • Réduire de 20 % supplémentaires l’empreinte carbone (en teq CO2 par milliers d’euros investis) sur les scopes 1 et 2* de ses portefeuilles d’actions cotées et d’obligations d’entreprises entre 2019 et 2025, en prolongement de la cible précédente de -20 % sur la période 2014-2020, qui a été largement dépassée.

  • Réduire de 15 % supplémentaires l’intensité carbone (en kg eq CO2/m2) de l’ensemble du portefeuille de placements immobiliers résidentiel et tertiaire entre 2019 et 2025, en prolongement de la cible précédente de -20 % sur la période 2014-2020, qui a été elle aussi dépassée.

  • Mener un dialogue actionnarial proactif avec au moins avec 120 entreprises en portefeuille d’ici 2025 afin qu’elles s’engagent sur la neutralité carbone d’ici 2050, en prolongement des démarches déjà engagées auprès des entreprises les plus exposées.  

 

Ces nouveaux objectifs s’inscrivent dans la politique d’alignement des financements du Groupe Caisse des Dépôts sur un scénario de limitation à 1,5°C du réchauffement climatique (lire l’actualité du 2 novembre 2020).

Ils mettront en œuvre trois leviers :

  • Augmenter les financements « verts » ;

  • Eliminer progressivement ses financements « bruns » aux secteurs non transformables et incompatibles avec un scénario 1,5°C ;

  • Agir par le dialogue actionnarial et l’accompagnement sur la décarbonation des entreprises des secteurs ni « verts », ni « bruns » (secteurs « gris »).

     

Pour connaître tous les détails, lire le communiqué de presse

 

* La catégorie dite scope 1 propose des facteurs d'émissions pour calculer les émissions directes de GES générées par l'activité d'une organisation ou d'un territoire. La catégorie dite scope 2 propose des facteurs d'émissions pour calculer les émissions associées à la consommation d'électricité et de chaleur. Source : Ademe