08 septembre 2021

Mission accomplie pour les 10 ans du Fonds national d’amorçage

Bpifrance Entreprise

Le Fonds national d’amorçage (FNA), lancé en 2011, a atteint son objectif : structurer une offre de fonds d’amorçage professionnels bien insérés dans leur écosystème et créer une nouvelle génération de start-up. Aujourd’hui, plusieurs d’entre elles comptent parmi les licornes1 françaises ou sont en passe de le devenir.

Le FNA a été lancé en 2011 par le Programme d’investissements d’avenir (PIA) et sa gestion est assurée par Bpifrance pour le compte de l’Etat. Il devait favoriser l’émergence d’une nouvelle génération de fonds d’amorçage gérés par des équipes de gestion professionnelles, dans le but d’accompagner les jeunes entreprises innovantes en phase d’amorçage ou de démarrage.

 

Mission accomplie : en 10 ans, les 37 fonds souscrits par le FNA ont investi dans les premiers tours de financement de près de 600 sociétés, dont 60 % de sociétés Deeptech2 et 55 % de sociétés implantées en régions. Elles emploient près de 12 000 personnes et ont déposé environ 1 600 brevets.

Plusieurs d’entre elles sont emblématiques de la French Tech : Mirakl, Shift Technology, Jellysmack, Alan, Exotec, Ynsect, DNA Script, Cardiologs, Enyo Pharma, Aledia.

 

L’action du FNA a largement contribué à consolider le segment du capital-amorçage, historiquement délaissé par les investisseurs institutionnels. Les fonds du FNA totalisent à date une taille agrégée de 1,1 Md€ dont 755 M€ souscrits par le FNA. 55 % des montants levés ont été mobilisés auprès d’investisseurs tiers, bien au-delà de l’objectif initial fixé à 35-40 %.

 

Pour en savoir plus, accéder au communiqué de presse et à la présentation

 

 

(1) Sociétés non cotées et dont la valorisation dépasse 1 Md$

(2) Domaine des technologies qui proposent des produits ou services sur la base d’innovations de rupture souvent issues de la recherche fondamentale.