08 septembre 2021

Une centaine de fonds verts européens agissent en faveur de la biodiversité

Novethic Climat Investissement

Anne-Catherine Husson Traoré, directrice générale de Novethic, a annoncé le 7 septembre, dans le cadre de la Journée de la Nature organisée par la Caisse des Dépôts, la parution de l’étude Fonds verts européens - Quelle stratégie de protection de la biodiversité ? Novethic y analyse les activités exclues, les fonds et volumes d’encours concernés, en s’appuyant sur sa base de données Market Data.

Ces données sont précieuses pour évaluer le degré de prise en compte par la finance durable des menaces qui pèsent sur la nature.

On apprend ainsi qu’un quart des 429 fonds verts européens représentant 85 Md€ d’encours et proposés par une cinquantaine de sociétés de gestion recourt à des politiques d’exclusion de pratiques nocives pour la biodiversité.

L’huile de palme, les OGM, la pâte à papier, les pesticides, l’élevage intensif, l’exploitation forestière et minière sont ainsi, dans l’ordre, les thèmes d’exclusion les plus pratiqués.

La sensibilité aux risques de destruction de la biodiversité est assez présente sur le marché français de la finance durable : plus d’une trentaine de fonds pesant plus de 16 Md€ d’encours appliquent au moins une exclusion.

 

Télécharger l’étude de Novethic

Voir le replay de table ronde « Biodiversité : risques et opportunités pour une finance vraiment durable » (Journée de la Nature)

Crédit
© Novethic