L’année 2020, au cours de laquelle s’est déclenchée la crise sanitaire, a été marquée par une forte hausse du nombre de décès de pensionnés dans les régimes de retraite gérés par la Caisse des Dépôts. L’augmentation du nombre de décès de pensionnés entre 2019 et 2020 est ainsi évaluée à +6,0 % pour le FSPOEIE, +9,3 % pour l’Ircantec, +10,0 % pour la retraite des Mines et +10,5 % pour la CNRACL.

 

La dynamique des décès de pensionnés avant la crise sanitaire varie toutefois fortement d’un régime à l’autre du fait de structures démographiques différentes. Entre 2015 et 2019, les décès ont ainsi diminué en moyenne annuelle au FSPOEIE (-1,0 %), régime comptant beaucoup plus de pensionnés que de cotisants (Desmier et Gautier, 2017), et plus encore à la retraite des Mines (-2,9 %) qui est un régime fermé depuis dix ans. Dans le même temps, le nombre de décès de pensionnés augmentait en moyenne annuelle à l’Ircantec (+1,1 %) et à la CNRACL (+4,4 %). Si l’on compare la hausse intervenue entre 2019 et 2020 à l’évolution annuelle moyenne mesurée entre 2015 et 2019, l’accélération du nombre de décès de pensionnés est donc de +6,1 points pour la CNRACL, +7,0 points pour le FSPOEIE, +8,2 points pour l’Ircantec et +12,9 points pour la retraite des Mines.

Ces résultats sont comparables à ceux observés au niveau national : 669 000 personnes sont décédées en France en 2020, soit une augmentation de 9,1 % par rapport à 2019, contre une évolution annuelle moyenne de +0,8 % observée entre 2015 et 2019. La pandémie de Covid-19 a particulièrement affecté les décès durant le printemps avec un pic national de décès le 1er avril, et en fin d’année avec un 2e pic le 7 novembre (Papon et Beaumel, 2021).

 

En France, la hausse des décès a été plus forte chez les personnes âgées de 70 ans et plus, avec une hausse de 11 % entre 2019 et 2020 (Le Minez et Roux, 2021). Pour les quatre régimes étudiés dans le QPS-Les brèves n°8, on retrouve une hausse particulièrement marquée des décès parmi les plus âgés : +15 % pour les plus de 85 ans à la CNRACL, +17 % entre 75 et 79 ans pour l’Ircantec ou encore +15 % chez les plus de 90 ans pour la retraite des Mines et +13 % chez les plus de 90 ans pour le FSPOEIE. L’accélération particulièrement marquée du nombre de décès pour la retraite des Mines est d’ailleurs à relier au poids des tranches d’âge élevées dans la population des pensionnés, beaucoup plus important que dans les autres régimes.

La hausse des décès observée est inégale selon les régions pour les 4 régimes : elle est globalement plus forte dans la moitié Est et en Île-de-France, mais avec des variations selon le régime. Ainsi, la CNRACL connaît une hausse des décès plus importante dans les Hauts-de-France.

Comme pour la mortalité de la population générale en France, la hausse des décès observée en 2020 pour chacun de ces 4 régimes de retraite a évolué au rythme des vagues de la crise sanitaire avec un pic des décès le 31 mars pour la CNRACL (graphique 1) et le 3 avril pour l’Ircantec (graphique 2). Lors de ces pics du printemps 2020, le nombre de décès journaliers a atteint des niveaux deux fois plus élevés qu’aux mêmes dates les quatre années précédentes. Entre les deux vagues du printemps et de fin d’année, la courbe des décès quotidiens a diminué pour retrouver des niveaux proches de ceux observés les années précédentes. Sur les trois premiers mois de 2021, le nombre de décès demeure élevé par rapport à la période précédant la crise sanitaire, notamment pour la CNRACL.

 

Des décès qui évoluent au rythme des vagues successives de la crise sanitaire

Nombre de décès journaliers des pensionnés de la CNRACL et de l’Ircantec en 2020 et pendant les trois premiers mois de 2021, et nombre moyen de décès journaliers pour les années 2015 à 2019, avec distinction des deux premières périodes de confinement en France (du 17 mars au 11 mai 2020 et du 30 octobre au 15 décembre 2020).

QPS-Les brèves n°8
pour les pensionnés de la CNRACL, le pic est atteint le 31 mars 2020 avec 150 décès contre 75 en moyenne au cours des 5 années précédentes.

 

QPS - Les brèves n°8
le 3 avril 2020, 379 décès sont recensés parmi les pensionnés de l’Ircantec contre 196 en moyenne au cours des 5 années précédentes.

 

 

Retrouver le document complet réalisé par Aurélie Brossier, Sylvie Julliard et Marie Marteau sur « Quelles évolutions des décès durant la pandémie de Covid-19 ? Exemples pour les pensionnés de la CNRACL, de l’Ircantec, du FSPOEIE et de la retraite des Mines » dans Question Politiques Sociales - Les brèves n°8 ainsi que les données des tableaux, graphiques et cartes.

QPS – Les brèves est une publication de la direction des politiques sociales (DPS) de la Caisse des Dépôts. Ce format condensé propose des éclairages statistiques sur des sujets liés aux missions de la DPS, accompagnés d’un bref commentaire. Elle est complétée par QPS – Les études qui a vocation à faire connaître les résultats des travaux d’études dans l’ensemble des domaines de la protection sociale (retraite, vieillissement, handicap…) et de la formation professionnelle, et par QPS - Les cahiers qui est une série de documents de travail diffusant des études approfondies. L’ensemble des numéros est disponible sur le site https://politiques-sociales.caissedesdepots.fr/ à la rubrique Publications et statistiques.