Dossier

Quelle école demain pour nos enfants ?

La fermeture des établissements scolaires pendant plus de 2 mois a révélé l’attachement très fort des Français à l’école. Du jour au lendemain, l’enseignement est passé 100 % à distance, avec un succès mitigé. Un tournant pour l’école ?


  • ÉDUCATION
  • Numérique

1 | Le tour de la question

 

 

À crise unique, réponse inédite ! La décision du gouvernement de fermer tous les établissements scolaires à partir du 16 mars 2020 a fait l’effet d’un électrochoc. Même pendant les guerres ou les événements de 1968, les écoles n’avaient pas connu de fermeture généralisée aussi longue. Pendant près de trois mois, les cours d’école sont restées silencieuses, et les parents ont dû s’improviser professeurs particuliers.

 

Bao Jannolle-Chasset, 5 ans

Inégalités face au numérique, enseignants peu formés, outils parfois désuets : malgré les difficultés, les enseignants ont dû (et su pour la plupart) réinventer leur quotidien et celui de millions d’élèves. Ces initiatives doivent servir à penser l’avenir de l’école, une école qui permettrait à tous d’apprendre dans des conditions plus optimales et plus inclusives. 
Dans tous les cas, cette rentrée se fera sous observation : les conséquences de l’absence d’école risquent de se faire sentir, même chez les bons élèves.

 

CHIFFRES-CLÉS SUR L'ÉDUCATION

Source : ministère de l’Education Nationale

photographie d'un professeur adossé au tableau et texte sur le nombre de professeurs en France 378 800 dans le premier degré 870 900 dans le second degré
©contrastwerkstatt

enfants se tenant par la main dans une cour d'école et texte 12 millions d'élèves scolarisés en France de la maternelle au lycée
©Sergey Novikov / Getty

enfant attablé devant un ordinateur portable et texte 1,2 milliard d'élèves et 60 millions d'enseignants confinés dans le monde
©G. Lombardo

LE NUMÉRIQUE À LA RESCOUSSE

Pendant le confinement, le numérique a pris le relais du tableau noir… faisant même disparaître le contact direct avec l’instituteur (même si certains se sont transformés en « prof virtuel » comme La maîtresse part en live). De l’avis de tous, les outils numériques constituent de puissants leviers de transformation pédagogique. Depuis le 8 juillet 2013, le principe d'un « service public du numérique éducatif » est d'ailleurs intégré dans la loi pour la refondation de l'École de la République. 

Quelle place occupe désormais le numérique dans l’apprentissage ?

 

 

En temps normal, le numérique est là pour appuyer le facteur humain, pas pour le remplacer.
Jean-Michel Blanquer
ministre de l'Éducation Nationale

 

 

Pour appuyer cette nouvelle façon d’enseigner, l’EdTech est née il y a plusieurs années. Cette appellation -contraction des mots « éducation » et « technologie » -désigne toutes les entreprises qui utilisent les nouvelles technologies pour révolutionner l’éducation et la formation.

Pendant la crise du Covid-19, la filière française de l’EdTech s’est engagée en permettant un accès souvent gratuit à ses plateformes et outils numériques. 

Écoutez le podcast sur l'école du futur

Le marché de l'EdTech française pour les secteurs scolaire et parascolaire est estimé à 89 millions € (source : étude 2017 du cabinet Deloitte pour la Caisse des Dépôts).

 

ÉTAT DES LIEUX DU NUMÉRIQUE EN FRANCE

Contrainte et forcée, l’école va devoir se réinventer à court terme : le ministère de l’Education Nationale organise les premiers Etats généraux du numérique éducatif les 4 et 5 novembre 2020 à Poitiers.

En 2018, la France a consacré 157 milliards € à son système éducatif, soit le premier budget de la Nation (6,7 % du PIB). Mais, selon une estimation*, elle ne consacre que 10 à 15 millions € par an aux ressources pédagogiques numériques, soit environ 1 € par élève. 

*sources : étude statistique de la Depp et Association française des industriels du numérique de l’éducation et de la formation.

 

 

 

Je ne suis pas devenu prof pour pour passer mon temps à distance des élèves. En plus, nous n'avons pas été formés pour !
Thierry
professeur de collège à Meaux

 

De fortes disparités entre les territoires…

Un rapport de la Cour des Comptes sur l’éducation numérique datant de juillet 2019 constate un « déploiement du service public du numérique éducatif très disparate et inégal entre les territoires ».

© Groupe Caisse des Dépôts

 

… et entre niveaux

© Groupe Caisse des Dépôts

(source : eCarto 2018) 

 

 

 

C'est vous qui le dîtes

Qu’avez-vous pensé de l’école à la maison ?
Nous vous avons posé la question.

Ecoutez le point de vue des parents… et celui des enfants.

 

 

Le numérique n’a pas tout bon : TOP et FLOP

Classe virtuelle, carnet de liaison en ligne, ressources pédagogiques, webinaires… l’offre est pléthorique ! Le numérique est à la fois le poison et le remède du système éducatif. Pourquoi ?

 

 

 

pouce vers le haut
Adobe stock

 

Il a permis d’assurer une continuité pédagogique pour une grande majorité d’élèves. Les acteurs de l’éducation (enseignants, directeurs d’école, éditeurs de manuels ou de logiciels éducatifs, etc) se sont mobilisés en un temps record. Le numérique permet aussi, en temps normal, une diversification et une individualisation de l’apprentissage.

 

 

 

75 %

des parents d’élèves interrogés se sont dit « satisfaits » de l’enseignement à distance proposé par le ministère de l’éducation nationale (sondage Ifop réalisé pour le compte de l’association Break Poverty en mai 2020) 

pouce orienté vers le bas
Adobe stock

 

Il révèle les fractures numériques : problèmes d’équipement, d’accès au réseau ou de compétences. Le numérique amplifie parfois d’autres difficultés, sociales notamment. Ainsi, 28 % des Français (soit 14 millions de personnes) sont éloignés du numérique*, soit parce qu'ils ne se connectent jamais à internet, soit parce que leurs compétences numériques sont faibles voire inexistantes. *Selon une étude de France Stratégie en 2018.

 

 

5 %

des élèves ne disposent pas d’un ordinateur à domicile (source : ministère de l’Education Nationale)

 

Le numérique offre la possibilité de proposer aux élèves des supports d’apprentissage variés, riches et attrayants, mais il a un défaut, celui d’augmenter considérablement le temps que les enfants passent devant les écrans.
Elisabeth
directrice d’école primaire à Nantes
Le travail à la maison a été très inégal selon les familles et les parents ne comprennent pas toujours les consignes, même courtes.
Maxime
enseignant de primaire en Charente

 

 

2 | Le grand témoin

 

Chef étoilé médiatique et engagé sur les questions d’insertion sociale et de défense de l’apprentissage, Thierry Marx a monté plusieurs écoles de formation pour adultes gratuites. « Cuisine Mode d’Emploi » propose des formations en cuisine, boulangerie, restauration et produits de la mer en priorité aux personnes éloignées de l'emploi.

 

 

Thierry Marx en 5 dates : 

  • 1978 : sans diplôme, il entre chez les Compagnons du Devoir et obtient un CAP de pâtissier, chocolatier et glacier
  • 1988 : 1re étoile au Guide Michelin
  • 2010 : est nommé chef du Mandarin Oriental à Paris
  • 2012 : monte sa 1ère école de formation gratuite « Cuisine Mode d’Emploi »
  • 2016 : ouvre son premier restaurant au Japon

 

 

 

L'outil numérique ne remplacera jamais l'apprentissage du geste.
Thierry Marx
chef étoilé

3 l En action !

 

La Caisse des Dépôts est un partenaire du ministère de l’Education nationale pour développer l’éducation, dont l’éducation numérique. Le Groupe joue un rôle de tiers de confiance entre l’Etat et les collectivités, acteurs majeurs du secteur, avec qui elle est constamment en contact.
Dans sa mission de garantir le service public, le Groupe s’engage à soutenir l’éducation. Voici comment.

 

IMAGINER L'ÉCOLE DE DEMAIN pour qu'elle soit :

 

plus attractive

enfants courants sur une pelouse devant un bâtiment de l'Université d'Aix-en-Provence
(c) Eric Dexheimer

Permettre aux élèves d’évoluer et d’étudier dans des lieux conçus pour stimuler et développer leurs compétences (internats innovants, campus des métiers et des qualifications…) est un facteur supplémentaire de réussite mais également d’attractivité pour les territoires.

plus inclusive

fronton d'une école du Groupe scolaire de Saint-Denis
(c) Jean-Marc Pettina

Fournir un réseau performant pour l’inclusion du plus grand nombre (sans internet, pas de classe virtuelle…)

1,5 Md € : c’est l'investissement de la Banque des Territoires en 2019 pour équiper tous les territoires, notamment en zones rurales, en très haut débit et ainsi, participer à la transition numérique. L’inclusion numérique est également inscrite dans le plan stratégique de la direction des retraites et de la solidarité (DRS).

plus durable

intérieur d'une classe dans le Groupe_scolaire_Les-Charmilles_2015
(c) Eric COUDERC

Construire et moderniser les écoles et bâtiments scolaires (via l’Edu Prêt) pour qu’ils s’adaptent aux nouveaux usages pédagogiques, notamment numériques, optimiser les coûts énergétiques, permettre l’accessibilité des personnes à mobilité réduite, etc.

plus connectée

tablettes éducatives rangées dans une boîte au Collège connecté Beaumarchés au 124 rue Amelot à Paris
(c) Jean-Marc PETTINA

Soutenir le développement du numérique éducatif à travers le financement d’expérimentations innovantes notamment via le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA).

Faire le pari de l’innovation pour former les jeunes aux métiers de demain car 85% des métiers de 2030 n’existent pas encore (selon une étude publiée en mars 2017 par Dell et l’Institut du futur) et, à plus long terme, améliorer l’employabilité et réduire le chômage (grâce entre autres à Bpifrance).

 

 

Zoom sur... Les petits débrouillards

 

Sur le terrain, le groupe Caisse des Dépôts soutient des projets originaux, telle que l’association « Les Petits Débrouillards ». Bénéficiaire en 2012 d’un Programme d'Investissements d'Avenir (PIA) Culture Scientifique porté par la Banque des Territoires et présente dans plusieurs régions, elle développe des ateliers à la fois innovants et respectueux de l’écosystème territorial. 

L’objectif de l'atelier auquel nous avons assisté, qui s'est déroulé à Nantes en juillet 2020, est de former les jeunes aux métiers du digital et à l’animation numérique. Une initiative inspirante qui accélère le développement du numérique éducatif à l’échelle du territoire et soutenue par le groupe Caisse des Dépôts en sa qualité d’opérateur du PIA.

 

Un peu d’Histoire 

En 1939, l’ancêtre du Cned, structure d’enseignement par correspondance, est créée pour pallier les fermetures d’établissements dues à la guerre.

 

 

 

Après la « radio éducative » au début du XXe siècle, la télévision se met à diffuser des programmes scolaires dans les années 1950-1960. Le service de la radio-télévision scolaire (RTS), créé en 1949 au sein de la Radiodiffusion télévision française, participe d’un grand dessein de modernisation de l’enseignement. 

 

 

 

Les premières expérimentations autour de l’informatique à l’école datent des années 1960. L’accent est rapidement mis sur l’équipement. Ainsi, en 1985, le « plan informatique » permet de doter les établissements de près de 120 000 ordinateurs et de former 110 000 enseignants. En 2015, après l’école pour tous de Jules Ferry, François Hollande prône la « tablette pour tous » dans le « plan numérique pour l’éducation ».

©PHOTOPQR/LE PROGRES/Claude GOUBIER/ design : Olexandr

 

Et d'autres projets soutenus...

Arte France

La Banque des Territoires a investi 2,5 M€ dans Educ’Arte  une plateforme de vidéos éducatives à la demande disponibles dans plusieurs langues. Ce programme, qui révolutionne l’accès à la culture pour les enseignants et leurs élèves grâce au numérique, comporte plus de 1 300 documents et place le numérique au cœur de l’enseignement. Pendant le confinement, la plateforme et ses ressources pédagogiques ont été mises à disposition du public gratuitement dans le cadre du dispositif #nationapprenante.

 

 

La Poste accompagne les établissements scolaires dans leur développement du numérique grâce à la tablette éducative Sqool (via un partenariat avec l’entreprise Unowhy qui la développe) L’avantage n°1 : offrir la même qualité de service et le même matériel à tous !

 

Open Digital Education (dont Bpifrance est actionnaire): c’est le premier réseau social dédié aux écoles, collèges et lycées qui met à disposition un réseau sécurisé sur lequel la communauté éducative peut échanger, créer des contenus et partager des informations. Objectif : rendre l’élève acteur de son apprentissage (le réseau rassemble 4,5 millions d'utilisateurs et est utilisé dans 21 pays) 

 

Le groupe Caisse des Dépôts et ses filiales soutiennent aussi… OpenClassRooms (Bpifrance), qui propose des cours et de la formation en ligne, SchoolMouv, offrant un panel de vidéos pour faire des révisions, ou encore Lalilo, plateforme d’apprentissage personnalisé de la lecture pour les tous petits. L’« adaptative learning » constitue un des avantages du numérique et peut-être une piste pour l’école du futur.