Préserver la biodiversité

Un engagement à plusieurs niveaux

 

Face à l’effondrement en cours de la biodiversité, nous nous engageons pour sa préservation, au même titre que pour la lutte contre le réchauffement climatique qui participe à sa dégradation.

La Caisse des Dépôts a dès 2008, avec la création de sa filiale CDC Biodiversité, développé des actions et bonnes pratiques en matière de préservation de la biodiversité, autour des axes suivants :

Le financement de la restauration de la biodiversité,

sur la compensation obligatoire, les sites naturels de compensation, la compensation en milieu agricole, la renaturation des villes, les programmes de paiements pour services environnementaux, etc. Le Programme Nature 2050 développé par CDC Biodiversité permet notamment aux entreprises qui y participent de manière volontaire de financer des solutions fondées sur la nature à l’échelle des territoires, répondant aux enjeux d’atténuation du changement climatique, d’adaptation à ce changement et d’érosion de la biodiversité. Avec plus de 4 millions d’euros engagés depuis 2016, environ 850 000 m2 de biodiversité ont été restaurés, adaptés et suivis jusqu’en 2050.
 

La recherche et la sensibilisation des acteurs économiques et des collectivités locales

La Mission Économie de la Biodiversité (MEB), initiative de la Caisse des Dépôts mise en œuvre par CDC Biodiversité, est dédiée à la recherche sur les instruments économiques novateurs en faveur de la biodiversité et leur mise en œuvre opérationnelle. La MEB identifie, étudie et expérimente des outils innovants (BIODIV’2050, Cahiers de BIODIV’2050, formations, conférences, colloques internationaux, etc.) autour de trois thématiques principales : outils économiques au service de la biodiversité ; biodiversité et économie des territoires ; biodiversité et entreprises.
 

Le développement d’un outil de mesure de l’empreinte biodiversité des acteurs économiques

CDC Biodiversité a développé le Global Biodiversity Score (GBS) qui permet aux entreprises d’évaluer leurs impacts biodiversité de l’amont à l’aval de leur activité afin de réaliser des choix permettant de valoriser et d’améliorer la prise en compte de la biodiversité au sein de leur stratégie de développement.

 

 

Des bonnes pratiques appliquées à son activité d’investisseur institutionnel

 

 

 

 

Avant d’investir dans une entreprise,

La Caisse des Dépôts examine une série de critères environnementaux en fonction de l’activité de l’entreprise(utilisation des matières premières, utilisation de la terre, dégradation des écosystèmes fragiles, stress hydrique, chaine d’approvisionnement, empreinte carbone des produits, …). Ces critères sont intégrés à l’analyse ESG et en partie à la valorisation des entreprises dans lesquelles nous investissons en capital, à partir de données fournies par des tiers indépendants (ex : MSCI). Par ailleurs, des démarches de dialogue actionnarial, notamment sur les enjeux de déforestation importée, ont été engagées.

 

Pour la sélection des actifs immobiliers

La Caisse des Dépôts intégre également les critères de préservation de la biodiversité dans la sélection de classes d’actifs spécifiques tels que les actifs immobiliers en favorisant la labellisation environnementale « biodivercity » pour l’acquisition des immeubles neufs (tertiaires ou collectifs) et le respect de la charte « chantiers verts » pour la construction. Pour la gestion courante des actifs en résidentiel, et plus particulièrement des espaces verts, les fournisseurs doivent respecter un « code de bonne conduite » qui interdit notamment le recours aux traitements phytosanitaires.

 

Durant la gestion des actifs forestiers

S’agissant de la gestion des actifs forestiers, la Caisse des Dépôts applique des pratiques spécifiques de gestion durable écocertifiées (PEFC) et favorise la biodiversité pour les actifs gérés par la Société Forestière, filiale de la Caisse des Dépôts. Le label PEFC promeut la diversification des essences d’arbres, le renouvellement des forêts, le choix des périodes d’intervention les moins impactantes pour la biodiversité, l’usage limité des produits phytosanitaires, ou encore conservation dans les forêts d’arbres morts, très utiles à la biodiversité des écosystèmes forestiers.

 

 

 

Pour aller plus loin

 

La Caisse des Dépôts et plusieurs de ses filiales (dont Icade, la Société Forestière, Egis, la Compagnie des Alpes et CDC Biodiversité), se sont engagées dans le dispositif « Entreprises engagées pour la nature – Act4nature France », initiative qui vise à accroître la mobilisation et les actions des entreprises en faveur de la biodiversité, selon une logique d’amélioration continue. Elle publiera dans ce cadre un plan d’action biodiversité d’ici fin 2020.

Logo engagés pour la nature

 

 

 

Aller plus loin et découvrir