Investir dans Hympulsion pour favoriser la mobilité à hydrogène renouvelable

La 1ère pierre de la station hydrogène de Chambéry a été posée le 24 juin*. Elle fait suite à l’investissement conjoint de la Banque des Territoires et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes à hauteur de 49 % dans la société Hympulsion. L’objectif : déployer le plus important projet de mobilité hydrogène renouvelable de France, Zero Emission Valley (ZEV).

Ecologie et énergie
08juillet2019

P Lambert, A de Monaco, E Blanc, F Bruel et F Menegaux
Les groupes Engie et Michelin, et plus marginalement Crédit Agricole, détiennent les autres 51 % du capital. Parallèlement, ZEV a été sélectionné par la Commission européenne et bénéficie d’une subvention européenne de 10,1 M€ sur un budget total de 50 M€.

 

La société Hympulsion va ainsi pouvoir accélérer le déploiement de ZEV en déployant simultanément :

  • une flotte de 1 000 véhicules à pile à combustible,
  • 20 stations de recharge à hydrogène,
  • 15 électrolyseurs pour produire de l'hydrogène, à partir d’électricité d’origine renouvelable, sans émissions de CO2.

Les secteurs en plein développement comme l’hydrogène ont besoin de notre intervention pour donner leur pleine mesure. Nous aidons à développer des filières qui ont, a priori, un bel avenir devant elles, mais qui nécessitent une prise de risque pour démarrer. 

Philippe Lambert, directeur régional Auvergne-Rhône-Alpes de la Banque des Territoires

 

ZEV répond à un triple enjeu - environnemental, industriel et économique :

  • la mobilité à hydrogène renouvelable va permettre de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air sur les 9 territoires prioritaires de la Région ;
  • la région concentre sur son territoire près de 80 % des acteurs de la filière hydrogène française. Le développement de la mobilité hydrogène va permettre de dynamiser et pérenniser cette filière d’excellence. L’enjeu est de produire des systèmes hydrogène à grande échelle répondant aux exigences bas carbone et de proposer des véhicules hydrogène à un coût d’usage comparable à celui du diesel ;
  • ce projet va permettre la création d’emplois dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et aux centres de formation de la région d’accompagner la jeunesse vers les métiers d’avenir de la mobilité propre et de l’industrie zéro carbone.

 

Ce projet permettra, avec 4,3 millions de litres de diesel remplacés et 13 000 tonnes de CO2 évitées sur 15 ans, de répondre aux enjeux climatiques, tout en démontrant que développement économique, création de richesses et préservation de l’environnement peuvent être compatibles.

 

Les véhicules à hydrogène et à pile à combustible, comment ça marche ? La pile à combustible est un moyen embarqué de produire l'électricité nécessaire à l'alimentation du moteur électrique. Cette pile fonctionne à l'hydrogène qui, combiné à l'oxygène de l'air, produit l'électricité nécessaire à la traction. Les seules émissions sont de l'eau et de la vapeur d’eau. Le résultat : zéro polluant, zéro particule, zéro CO2 et zéro bruit moteur.

 

* Pour une inauguration au 4ème trimestre 2019.

Haut de page